Jeudi 26 juillet 2001


Le Mont (1155m) à la Jonction (2589m) par le Gîte à Balma (2525m):


La marche de la veille ne nous ayant pas trop fatigué nous avons décidé de réaliser un parcours qui nous tiens à coeur depuis longtemps.


L'ascension de la Montagne de la Côte jusqu'à l'intersection des Glaciers du Bossons et de Taconnaz.


C'est en passant la nuit à cet endroit que Packart et Balma se sont lancés victorieusement à l'assaut du Mont-Blanc, il y a un peu plus de 200 ans.Mais pour ne pas effectuer un aller/retour sur le même sentier, Bernadette décide de monter par la moraine du Taconnaz pour redescendre par les Bossons. A 9h40 nous garons la voiture au lieu-dit <Le Mont> à 1155m.Une heure plus tard nous sommes à 1635m et longeons la moraine du Taconnaz.Le parcours, au départ boisé commence à se faire plus aérien et escarpé.Le balisage laisse à désirer mais on devine bien le sentier.

Les seracs et les torrents du Taconnaz sont magnifiques tellements ils semblent proches.

Vers 1700m, les choses se compliquent un poil. Les 200m de dénivellé suivants sont trés pentus et nous forcent à progresser à quatre pattes par moment.Le chemin est assez humide par endroits.A 11h40 nous sommes à 1935m et la pente s'adoucit.Vers 12h. nous croisons les randonneurs venant des Pyramides par le sentier classique.
Un petit effort supplémentaire et nous passons sur l'autre versant de la Montagne de la Côte pour une pause à 2180m avec vue sur les Bossons maintenant.Nos efforts sont récompensés par le panorama .Le sentier du Grand Balcon Sud est visible sur sa totalité.L'Aiguillette des Houches, le Bel Lachat, le Brevent, la Flégère autant d'endroit que nous avons parcourus de long en large.

A 12h49 nous reprenons la route en longeant le Glacier des Bossons.Des craquements sinistres dus aux chutes de seracs ponctuent les 400m de montée qu'il reste à parcourir.Les derniers 100m sont très pentus et il me faut motiver Bernadette qui accuse une petite fatigue.Une heure plus tard nous atteignons le bivouac de Balma et Packard (2525m) marqué d'une plaque commémorative.Dix minutes plus tard le sentier butte sur une étendue glacière de toute beautée.

Il est 14h et, après 1400m d'une montée éprouvante, nous sommes enfin à la Jonction (2535m).

Pour aller vers le refuge des Mulets, que l'on peut voir, il faut déjà tout l'équipement de haute montagne et connaître parfaitement sa route à travers ces crevasses immenses qui nous barrent la route.L'itinéraire menant au Mont-Blanc est parfaitement visible dans la neige éternelle.Nous suivons la progression de plusieurs cordées d'alpinistes revenant des Mulets pour rejoindre le Plan de l'Aiguille.Aucune cordée, par contre, ne semble prendre notre direction et je ne vois vraiment pas comment d'ici quelqu'un pourrait traverser cette masse de glace qui nous fait front.(Pourtant une route existe !!)

Devant nous l'Aiguille du Midi se montre sous un angle inhabituel avec en contrebas les baraquements du refuge des Cosmiques.

Apres 30 minutes de repos il nous faut envisager la descente par les Pyramides et le Chalet des Bossons.Ce parcours, plus long mais moins raide que celui de l'aller, va nous prendre près de 4 heures (en s'arretant de temps en temps pour que les chaussures et les orteils de Dette ne fument pas trop). Le glacier des Bossons est bien plus impressionnant vu d'en haut que depuis la vallée de Chamonix.

Vers 18h15 nous sommes contents de pouvoir enfin enfiler des chaussures plus légères et prenons la ferme résolution de nous accorder un peu de repos pour notre dernière journée de vacance.