Mercredi 25 Juillet 2001


De Plaine Joux (1360m ) au Passage du Dérochoir (2220m ):


Programme du jour- Le Rocher des Fiz avec l'intention d'aller jusqu'au Marteau (2289m) pour y faire pique-nique.


Départ tardif (10h54) de Plaine Joux (1400m) station privilegiée des parapentistes.Le panorama sur le massif d'en face est de toute beautée.

Après un heure de marche nous atteignons le hameau de Ayères des Pierrières à 1645m.Le site et la vue sont dignes d'une carte postale.Je passerais bien ma retraite ici. A la sortie du hameau nous délaissons le large sentier menant au Col d'Anterne pour bifurquer à gauche vers le Passage du Dérochoir (Balise rouge).Les premiers 100m sont assez raides, puis la pente s'adoucie légèrement.Le sentier se poursuit dans la rocaille mais sans grandes difficultés.A 13h24 nous arrivons au pied (2085m) du passage du Dérochoir, falaise de 110m de haut équipée de cordes et de main courantes.

Deux ans auparavant, nous étions déjà passés par ici et ma chère Dette m'avait traité de fou à la vue de la montée, mais cette fois çi la fatigue des deux jours précédents se fait ressentir.

Nous allons faire casse-croute içi, nous reposer un peu et ensuite rebrousser chemin. Le vue sur le Mont Blanc au dessus de l'Aiguille du Goûter est magnifique et puis on ne se bouscule pas ici.

Le Marteau sera pour une autre fois.

Au bout de 40 minutes, je sens que ma chère épouse, son regard sur la montée du Dérochoir, va me dire quelque chose.Je sais à l'avance ce qu'elle va me proposer.La fierte et l'amour propre l'emportant sur la fatigue, elle désire effectivement poursuivre notre marche par un aller/retour sur le Dérochoir.

Sitôt dit sitôt fait, après 30minutes d'une montée bien raide nous pouvons admirer le panorama très particulier du Désert de Plate.Vers la droite le Rocher de Fiz ,au milieu dans la vallée, les chalets de Sales avec les paturages, vers la gauche la tête du remonte-pente des Grandes Platières venant de Flaine.On aperçoit le Col de la Portette (2354m) qui permet de rejoindre le refuge de Plate et redescendre vers Plaine Joux (très jolie boucle d'une journée réalisée il y a 2 ans).

Pour l'heure, sur la corniche étroite ou nous trouvons, je me suis trouvé un coin d'herbe pour m'allonger.L'arrivée tonitruante d'un groupe de randonneur désirant également entreprendre la descente me force à me lever. Pour ne pas être <génés> nous prenons les devants .En 20 minutes les 110m de dénivellé négatifs sont expédiés. Il est 15h15 et il nous reste 700m de descente vers Plaine Joux que l'on atteindra à 17h40.

Un petit < serieux > pour étancher la soif (nous ne sommes pas des bêtes) et retour aux Emmanuels.

Un problême me taraude. Qu'allons nous être capable de faire demain ????.